LEED leed

LEED  ( Leadership in Energy and Environmental Design ) est un système d’évaluation créé en Amérique du Nord en 1998 visant la construction et la rénovation de bâtiments avec un impact le plus limité possible sur l’environnement. La certification est divisée en 4 niveau selon le nombre de points (appelés crédits) obtenus : certifié, argent, or et platine. Ce système a été initialement créé par le US Green Building Council (USGBC) puis retouché par le Conseil du Bâtiment Durable du Canada (CBDCa) pour sa version Canadienne.

Sa force est qu’il permet une réflexion sur l’ensemble des éléments du bâtiment ayant un impact sur l’environnement. Cela s’étends du design, à la localisation, à l’efficacité énergétique, à la gestion de l’eau, à la gestion cohérente des travaux et du terrain, à la gestion des déchets de chantier….

Il existe des branches de LEED pour les habitation neuves, les rénovation et les commerces.

Voici les grandes rubriques du système LEED :

systeme_leed

source : écohabitation.com

 

 

 

Voici quelques exemples des réflexions et décisions touchant notre maison pour chacun des catégories LEED

Innovation et Processus de conception : la création d’une équipe est un point important d’un tel projet. Le fait que tous les intervenants veuillent allez dans le même sens améliore énormément le rendu final du projet. Cela permet de tout de suite se poser les bonnes questions. Dans ce projet, la décision de rabaisser une partie du plancher au niveau du sol a été fait en mêlant les idées d’esthétique, de fonctionnalité, de coûts de construction et d’effet sur la modélisation énergétique pour aboutir a une décision finale bien réfléchie.

Emplacement et liaisons : Le choix d’être sur l’ile de Montréal, proche des commerces et activités (parc notamment), proche de l’école et du travail de Damien va nous permettre de n’avoir qu’une voiture, de se déplacer facilement à pieds, en vélo et en transport en commun.

Aménagement écologique des sites : L’intégration dès le début de Wen Rolland dans ce projet a permis d’intégrer la réflexion de l’aménagement extérieur à celui du bâtiment et de prévoir la fonctionnalité entre les 2. Le travail avec Wen touche notamment le choix des espèces de végétaux pour qu’ils soient locaux, et aient au moins 2 fonctions chacun (ombrage, production de nourriture, protection d’autres espèces, esthétique, maintient du sol, fleurs pour les abeilles…). Dans cette catégorie on fait aussi rentrer le respect du terrain existant lors de la construction, en délimitant des zones protégées, en respectant les arbres au maximum, en réutilisant la terre excavée, en faisant en sorte que la terre creusée ne parte pas dans les égouts avec la pluie…

Gestion efficace de l’eau : Nous avons choisi pour cela de combiner la récupération et la diminution des besoins. On a prévu des WC a être faible volume de chasse, des robinet et pomme de douche à très faible débit, et des habitudes de vie responsable (genre le verre d’eau pour se rincer les dents). Coté récupération nous avons décider de séparer l’eau extérieur de l’eau intérieure pour des raisons de simplicité des systèmes, d’efficacité énergétique (ne pas faire rentrer de l’eau de pluie froide à l’intérieur au mois de novembre par exemple), et en raison du gel en hiver. A l’extérieur nous avons choisi de récupérer l’eau de pluie des toits pour l’arrosage du jardin. A l’intérieur, nous avons choisi un système de récupération des eaux grises (douche, bain) qui seront utilisées pour les chasses d’eau des toilettes.

Energie et atmosphère : C’est ici que prennent place tous ce qui concerne la maison passive. C’est a dire l’absence quasi totale de besoins de chauffage obtenue grâce à l’isolation, à la lutte contre les ponts thermique et à l’étanchéité de la maison. D’autre part, le choix des électroménagers, des ampoules électrique, du système de chauffage de l’eau et des habitudes de vie prennent une part importante dans les besoins énergétique d’une maison. Nous avons fait le choix de ne pas installer de panneaux solaires car le bénéfice écologique à moyen terme est assez incertain et que l’on souhaite avoir une maison assez simple et sans trop d’électronique qui n’est jamais très durable. Nous avons tout de même prévu que la maison soit « Solar ready ». C’est a dire que l’on a prévu la place pour passer câbles et tuyaux nécessaires à l’installation d’un système électrique ou de chauffe-eau solaire.

Matériau et ressources : Rentre ici le choix des matériau que nous avons fait. Dans notre esprit nous gardons toujours : 1=réutilisation 2=matériaux locaux recyclés 3=matériau locaux neufs (durables et recyclables en premier) 4=autres en dernier recours (matériaux sains mais pas locaux)
Nous allons donc réutiliser une bonne partie de la structure de la maison (mur en bois, briques, pavés, fondation, pierres, utiliser du bois québécois, utiliser des matériau fabriqués au Québec (comme les appareils de récupération d’eau, la cellulose pour l’isolation le gypse recyclé, porte leed), et utiliser des matériaux renouvelables et durables comme le bois pour le parement extérieur, ou des matériaux moins écologiques mais recyclables comme le métal, le béton…

Qualité des environnements intérieurs : L’utilisation d’un système de ventilation double flux assure une ventilation continue de la maison avec de l’air extérieur frais. L’utilisation de matériaux a faible émission de COV est aussi une priorité. (peinture à la chaux partout)

Sensibilisation et formation : Ce site internet en fait partie. Mais nous comptons aussi organiser des journées portes ouvertes, réaliser un reportage télé et/ou dans la presse, concevoir un manuel d’utilisation de la maison pour les prochains propriétaires ou pour les gens que nous accueillerons chez nous.

Tout ceci n’est qu’un survol très rapide de toutes les réflexions que l’on peut avoir autour d’un projet immobilier.

Grâce a LEED, nous pouvons vraiment faire des choix éclairés sur tous les aspects de conception. Avoir un projet 100% vert est peut être utopique, il y a toujours un problème quelquepart, dans la fabrication, les matériaux, la provenance, la durabilité,les conséquences, alors disons que les choix se font en fonction des moins « marron » possible!!