Vous avez dit
« maison passive »?

 

La maison passive est un bâtiments très économe en énergie, confortable et abordable. Une telle maison reste entre 20 et 25° été comme hiver, au Québec, en France ou en Arizona en utilisant 90% moins d’énergie qu’un bâtiment standard. Sa conception lui permet de conserver à l’intérieur la chaleur ou la fraîcheur dont elle a besoin grace à une bonne isolation et une bonne étanchéité. Le peu d’énergie dont elle a besoin est fourni par les rayons du soleil pénétrant par les fenêtres au sud, par la chaleur humaine de ses habitants et par les appareils électriques dégageant de la chaleur (frigo, télé, ampoules…).

Les points clé d’une maison passive sont donc :

 

1- Une orientation la plus au sud possible (+/-30°) pour bénéficier du plus de soleil possible, notamment en hiver.

2- Des fenêtres performantes (triple vitrage) surtout coté sud et le moins possible coté nord. En effet, une fenêtre coté nord n’apporte aucun gain de chaleur car elle n’est jamais ensoleillée et ne fait donc que perdre de la chaleur. C’est un peut comme laisser une porte ouverte toute l’année.

3- Une super isolation de la maison. Cela passe par une grosse couche d’isolant sur la fondation, le sol, les murs et le toit, et une attention extrême à éviter les ponts thermiques (J’y reviendrais ailleurs) .

4- Une étanchéité maximale. Pour éviter à la chaleur acquise dans le bâtiment de partir dehors.

5- Une ventilation double flux à échangeur de chaleur quasi inévitable. La maison étant étanche, la ventilation devient particulièrement importante. Ce système distribue l’air frais de dehors dans toute la maison et évacue l’air vicié de chaque pièce en permanence. De ce fait la maison bénéficie d’une qualité d’air irréprochable car renouvelée en continu. L’échangeur de chaleur permet à l’air frais arrivant de l’extérieur de récupérer la chaleur ou la fraicheur de l’air vicié avant qu’il ne soit évacué. En hiver l’air intérieur à 20°C donne une bonne partie de sa chaleur à l’air entrant, le faisant passer de 0°C à 18°C par exemple.

6-Des appareil électrique a faible consommation d’énergie, comme des ampoules LED, des électroménagers EnergyStar minimum, un chauffe eau performant et bien isolé.

7-Des habitudes de vie responsable.

8-Réduire les surfaces et volumes du bâtiment est aussi un excellent moyen de diminuer les besoins en énergie. Pour cela on conçoit des maisons aux formes assez simple pour limiter la surface de mur et de toit et le design intérieur se penche beaucoup sur les moyens de réduire la surface des pièces tout en gagnant en fonctionnalité.

 

Voici un petit schéma récapitulatif de tout ça. (Notez mes talents d’artiste.)

maisonpassive

 

Une maison passive peut tout a fait ressembler à une maison assez banale. Et la vie dans une maison passive est également très normale. On s’imagine souvent une maison d’architecture épurée tout en bois, alors que tout est possible ou presque. Les principes base sont évidement l’orientation, la compacité du batiment (la sphère est le volume le plus compacte mais pas facile pour une maison! Vient ensuite le cube, d’ou les formes souvent simples de ces maisons. Il est en effet illusoire de prévoir des tourelles dans votre prochaine maison passive), et les mesures de protection solaires (brises vues, pare soleil, avancées de toit…). Voici quelques exemples architecturaux de maisons passives.

maison-passive Unknown-1 images images-1

 

 

Le terme « passive » est un peu incorrect car pour être totalement passif, un bâtiment devrait n’avoir aucun apport d’énergie autre que le soleil et les habitants, ce qui n’est pas le cas des maisons dont on parle ici. Il faudrait plutôt dire « maison à très haute performance énergétique ». Ce terme regroupe donc les bâtiments qui tendent vers la passivité totale.