/ / Semaines 12 et 13 – Isolation de la fondation

Semaines 12 et 13 – Isolation de la fondation

with 5 commentaires

Un gros morceau de l’isolation a été accomplie ces 2 dernières semaines. Le pourtour de la fondation a été d’abord excavé sur 2 mètres de large. Ensuite elle a été décapée et lavée pour pouvoir recevoir les grosses plaques d’isolant bien à plat. C’est du polystyrène de 12 pouces d’épaisseur (30cm). Question durabilité, nous ne pouvions pas vraiment mettre autre chose car cette portion d’isolant se retrouve en parti sous la terre. Une fois l’isolant collé, une couche d’accroche a été enduite dessus pour ensuite recevoir la membrane de protection. L’étape suivante a été de poser le fameux drain français, qui consiste en un gros tuyau perforé longeant l’assise du mur et étant connecté à l’égout. Ceci permet d’évacuer l’humidité pour ne pas qu’elle stagne au pieds de la fondation. Ce tuyau est recouvert de gravier et d’un géotextile. La boucle de géothermie de surface a ensuite pris place. Celle ci est déposée au sol à la profondeur du piétement de la fondation mais écarté d’environ 1,5m de celle-ci. Elle doit être assez loin du béton pour ne pas le faire geler en hiver. En effet le glycol circulant dans cette boucle va prendre la température extérieur et va donner la chaleur du sol à l’air entrant dans la maison. Donc quand il va faire -30°, le glycol va circuler à -30 et refroidir fortement le sol environnant. Pour cela ce tuyau a été fortement isolé au niveau de son entrée dans la maison et du croisement avec la canalisation d’arrivée d’eau potable de la ville pour ne pas la faire geler. Ceci fait, il restait à placer les plots de béton et les “sonotubes” (tubes en carton dans lesquels on coule du béton pour faire un poteau de soutient) soutenant les futurs balcon, terrasse et abris d’auto. Et puis enfin finir par reboucher le trou.

Pendant ce temps le sous sol a aussi été isolé par l’intérieur. En effet les contraintes de pont thermique nous ont obligé à rajouter une couche d’isolant sur la face interne du mur de fondation. Le mur de béton n’étant pas isolé du sol, le froid de la terre remonte par le mur béton et rentrerai directement dans la maison. Le béton fait “pont thermique entre le sol froid et l’intérieur de la maison chaud. Pour rompre ce pont on ajoute une couche d’isolant continu au sol et sur les murs en béton. 5cm de polystyrene et 8cm de laine de roche completeront l’isolation intérieur du mur de béton. 15cm de mousse isolante en panneaux on été déposé sur le sol avant de couler la dalle de béton de 10cm. Une membrane plastique (polyéthylène)sous la dalle permet d’éviter le passage de l’humidité du sol à travers l’isolant et le béton.

On remarque ici qu’il faut combiner isolation thermique, étanchéité et rupture de pont-thermique pour obtenir un bonne efficacité.

On essaye de participer au chantier autant que nos competences et nos disponibilités le permettent. Ca nous fait du bien de voir tout ca avancer et ca motive aussi l’équipe sur place. La prochaine étape est le toit! Ca devrait se régler rapidement si le temps ne nous envoi pas trop ni de pluie, ni de vent pour la grue. On sera enfin au sec à l’intérieur, car pour le moment ça dégouline jusqu’au sous-sol.

A très bientôt.

5 réponses

  1. Mamoune
    | Répondre

    Bonjour , pas mal , c’est vrai que le temps presse maintenant, l’ hiver arrive il va falloir faire vite pour la toiture. Bises à tous .

  2. Eric Blaise
    | Répondre

    je ne jamais vu un travail pareille. Pour être franc, les seuls travaux de la fondation dont je suis au courant c’est l’installation d’un drain français. C’est la première barrière contre l’inondation, permettant les eaux souterrains venant de pluie puissent partir.

    • Damien
      | Répondre

      Le drain français est un système qui vise la durabilité de la fondation et éviter les dégâts d’eau. Nous avons aussi rajouter une membrane pour protéger l’isolant de l’humidité et de la terre, dans un soucis de durabilité également. Le reste des travaux sur la fondation visent à isoler le béton du sol froid pour ne pas refroidir la maison. Aussi gros soit-il, le béton n’isole presque pas. Pour nos besoins de performance énergétique, une grosse couche d’isolant était nécessaire. Au plaisir.

  3. clarice ledoux
    | Répondre

    Construire cette maison, c’était difficile ? J’ai toujours rêvé de construire une maison. Je sais pas trop sur les fondations et tout ça, mais je pense que ce serait chouette quand même. Avez-vous des conseils pour moi ?

    • Damien
      | Répondre

      Vous pouvez nous contacter si vous souhaitez de plus amples informations et si vous avez des questions particulières, cela nous fera plaisir de vous transmettre les connaissances que nous avons acquises. Merci 🙂

Répondre à Mamoune Annuler la réponse