/ / Semaines 10 et 11

Semaines 10 et 11

with 4 commentaires

Ces 2 dernières semaines ont été consacré à la finition des murs extérieurs et des cadres des futures fenêtres.

Facade coté rue
Facade coté rue

A ce propos hier soir un voisin m’interpelle devant la maison et me dit qu’ils se posent une grosse question avec sa femme depuis quelques jours. “Qu’est-ce que c’est donc que ces boites de bois autour des fenêtres?”.Je luis répond que cela va être l’épaisseur du mur final et que ca va être rempli d’isolant… il me répond spontanément “Alors vous ne payerez pas beaucoup de chauffage, je vous le dis!”. Effectivement a cette étape de la construction on remarque facilement ces ouvertures de fenêtres qui sortent du mur. Une fois le mur refermé par dessus, on ne verra ces “boites” que de l’intérieur.

 

 

Les fournisseurs des poutrelles du toit sont venus prendre les mesures finales… bientôt un toit?

La plomberie a commencé au sous sol avec la pose des évacuations qui vont se retrouver sous l’isolant et la dalle de béton.

L’excavation autour de la fondation a pu enfin commencer cette semaine 11. Cette dernière a pris du retard car beaucoup d’autres élément devaient être coordonnés avec l’excavation. Une fois la fondation à nu, il faut finir les évacuations de plomberie à travers le mur, isoler les murs de fondations avec les 12 pouces (30cm) de polystyrène, installer la membrane de protection, installer le drain français (système très commun ici qui draine l’eau de pluie s’infiltrant le long de la fondation vers les égouts), installer le tuyau de la boucle géothermique, puis enfin reboucher. C’est d’abord la livraison de l’isolant qui tardait puis ca a été le temps pour les voisins également en construction de faire leur trou pour leur fondation. Ceci empêchait notre excavateur de creuser le notre. Finalement c’est en cours et le reste devrait s’enchainer rapidement la semaine prochaine.

 

L’excavation est assez large pour pouvoir installer la boucle géothermique. C’est un petit tuyau assez standard qui fait le tour de la maison (environ 80 mètres de long) dans lequel de l’eau glycolée (antigel) va circuler en boucle grâce à une petite pompe dans le sous-sol. Circulant sous terre, la température de cette eau va se rapprocher de la temperature assez constante du sol. Ce tuyau va passer au contact du tuyau d’air entrant du système de ventilation. Ce contact va permettre de réchauffer l’air froid en hiver (le faisant passer de -20 à 0°c par exemple), évitant de faire geler le ventilateur et faisant gagner de précieux degrés. Cela fait tout ca de moins à chauffer. En été, le sol étant plus frais que l’air, ce système va permettre de climatiser la maison. Ce tuyau doit passer assez loin de la fondation pour ne pas la faire geler (l’eau ayant pris le froid de l’air en hiver) et doit être bien isolé au niveau de son croisement avec le tuyau d’arrivé de l’eau potable de la ville. D’où la largeur importante du trou.

 

4 réponses

  1. Eric Blaise
    | Répondre

    Je suis venu ici pour voir comment vous avez fait la fondation. Il me semble que l’épaisseur de la fondation sera comme la plupart des autres maisons de ce type, fabriquer avec du ciment. aux États-Unis, j’ai remarqué que certains ont construite leurs maisons de bois de façon qu’il flotte. Cela veut dire. La fondation est juste des murs extérieurs de la maison et le sol est en bois. maintenant, tout le monde à un sous-sol qui leurs permettent d’avoir plus d’espace intérieur de leurs maisons.

    • Damien
      | Répondre

      Bonjour Eric,

      Je comprends votre questionnement. Pour notre part nous avons du utiliser la fondation existante. Cela car nous n’avions pas le droit et nous ne voulions pas la démolir. On a du réaliser beaucoup de travail dessus pour l’isoler et la protéger.
      Par contre, si nous avions construit une maison neuve depuis le début, nous n’aurions probablement pas fait de sous-sol et fait une dalle de béton isolée directement au sol (https://terrahaus.files.wordpress.com/2011/06/eps-foundation-insulation.jpg)

  2. Jean
    | Répondre

    Bonjour !

    Je viens de ‘tomber’ sur votre blog. Je le trouve très intéressant. Belle expérience !

    Je me questionne sur votre boucle de géothermie de surface. J’ai tenté de trouvé plus de détails sur celle-ci sur le blog, en vain.

    Pourquoi celle ci serait ‘tant’ froide, au point de faire geler la fondation ?
    Ne se trouve-t-elle pas à une profondeur similaire à une entrée d’eau municipale ?

    Puisque enterrée, cette boucle ne restera-t-elle pas à une température stable, hiver comme été, au dessus de 0 ?

    Je songe à utiliser ce principe également. Je suis donc plus qu’à l’écoute de vos commentaires et retour d’expérience.
    Réponse en privé si vous désirez me partager vos coordonnées pour discussion 🙂

    Merci !!

    Jean

    • Damien
      | Répondre

      Bonjour, glycol circulant dans la boucle est mis en contact indirect avec l’air extérieur entrant dans la maison. A la sortie de l’échangeur de chaleur la temperature du glycol se rapproche de la température de l’air extérieur et l’air extérieur entrant dans la maison se rapproche de la température du sol. Donc S’il fait -20°C dehors et que le glycol entant est autour de 2°C (temperature du sol), le glycol va ressortir peut être à -10°C et l’air entrant à -2°C. Ce glycol à -10°C va se réchauffer pendant son trajet souterrain mais va refroidir le sol environnant pour éventuellement faire geler un tuyau d’eau ou une fondation. J’ai placé un thermomètre contre le mur de fondation à la profondeur de la boucle de géothermie au niveau ou elle est le plus proche du mur. La témperature varie de 16° en été a 4° en plein hiver.

Répondre à Damien Annuler la réponse